Les pratiques restauratives / En pratique / Conflits / disputes
CONFLITS ET DISPUTES

FAIRE FACE AUX CONFLITS ET DISPUTES EN MILIEU EDUCATIF

 

Les conflits et disputes à l'école : quelles formes ?



 

Les conflits et disputes entre élèves


Les conflits et disputes, au sein d’un groupe, ont pour conséquence la dégradation de l’ambiance générale. Prenant souvent leur origine dans des difficultés relationnelles et d’expression de l’enfant ou de l’adolescent, ces conflits peuvent aller du malentendu ou jeux qui dérivent, aux rumeurs, moqueries, intimidation ou humiliation.
Lorsqu’elles sont considérées à tort comme banales par l’adulte, ces disputes peuvent alors prendre des proportions plus importantes et affecter durablement la vie du groupe ou de la classe, perturber les cours et les apprentissages.
 

Les conflits et disputes entre élèves et professeurs


Les conflits et disputes créent des tensions entre professeurs et élèves qui, s’ils ne sont pas verbalisés, peuvent dégrader le relationnel et rendre la communication, difficile, voire impossible. Pour tous, enfant comme enseignant, ces désaccords peuvent être source de mal être, de souffrance.

les conflits et disputes entre parents et école ou les enseignants


Les conflits et disputes peuvent parfois trouver leur origine dans des incompréhensions entre parents et enseignants, ou entre parents et l’institution scolaire. Allant du simple échange houleux, aux menaces voire aux intimidations, ces conflits dégradent les relations entre les adultes gravitant autour de l’enfant et ont un impact direct sur l’enfant et sa relation à l’école.
Certaines disputes qui prennent leur origine dans les conflits de voisinage se répercutent parfois dans l’enceinte scolaire.

les conflits et disputes entre enfants/jeunes et animateurs


Les conflits et disputes peuvent se manifester entre les enfants/adolescents et les animateurs encadrant les temps d’activités - centre de loisirs, CAJ, cantine, activités périscolaires – et détériorer l’ambiance générale de ces temps de vie collective.



Les pratiques restauratives en réponse aux conflits et disputes en milieu éducatif

 



Les outils des pratiques préventives et restauratives peuvent être une des réponses aux conflits et disputes.
Véritable stratégie éducative, les pratiques préventives et restauratives - savant mélange de dialogue, d’échanges respectueux, d’écoute et de processus de responsabilité - invitent les protagonistes à résoudre pacifiquement leur conflit.
La dimension préventive permet une intervention dès les premiers signes d’une difficulté permettant ainsi de réguler les conflits avant que la situation ne s’envenime.


 

Exemples et préconisations face aux conflits et disputes à l’école, au collège, au lycée professionnel


 

Détaillons la situation de Désiré : conflits suite à des insultes raciales


Désiré est enfant de CE2.


« le cercle de parole » : la méthode restaurative pour Désiré


Cette situation individuelle vécue par Désiré trouve son origine dans la classe. Un cercle de parole est proposé car la situation a un impact collectif.
Afin de préparer au mieux cette intervention, l’équipe Diapason rencontre l’enseignante et Désiré. Ce rendez-vous a pour but d’expliquer le processus et préparer Désiré. Le cercle de parole va permettre de travailler sur les insultes en général sans le cibler lui directement.
Dans un second temps, le cercle est réalisé dans la classe. Il est animé par 2 membres de l’équipe Diapason en présence de l’enseignante. En introduction, un échange a été fait autour de la notion d’insultes afin de rendre le sujet du cercle compréhensible par tous.
Désiré, ses camarades et l’enseignant ont pu exprimer leur ressenti face aux insultes : des sentiments de tristesse, déception, gène, colère, énervement ont été évoqués. Chacun a ensuite pu proposer des pistes de solutions afin d’éviter que la situation ne se reproduise.
Quelque temps après le cercle, les parents de Désiré ont confirmé que leur fils se sentait plus à l’aise dans sa classe, les insultes ont cessé.
 

les plus-values des Pratiques Restauratives pour Désiré et sa classe


Réaliser « un cercle de parole » dans cette situation a permis :


Examinons la situation de Jérôme et Amélie: disputes suite à des insultes


Jérôme et Amélie sont scolarisés dans un lycée professionnel


la médiation par les praticiens : la méthode restaurative utilisée suite à la dispute de Jérôme et Amélie


Jérôme est reçu par la CPE suite au courrier d'Amélie. Il ne comprend pas les raisons de sa convocation et est très en colère envers sa camarade. La situation semble le mettre mal à l’aise : il a besoin d'explications et accepte la médiation.
Chaque élève est reçu par un médiateur différent pour l'entretien individuel et préliminaire. Puis les médiatrices (l’infirmière scolaire et la CPE toutes deux initiées aux pratiques restauratives) échangent leurs notes pour préparer la médiation collective.
Lors de la médiation collective, les deux lycéens sont très fermés, ils ne se regardent pas, les têtes sont baissées. L'atmosphère est chargée d’une tension que les médiateurs ressentent physiquement.

La description croisée des faits a permis aux jeunes d'entendre :

Ce qui est le plus difficile à vivre : L'expression des émotions et des besoins de chacun a permis aux élèves de mettre des mots sur leur propre souffrance et d'entendre celle de l'autre. Beaucoup de colère, de déception, de malaise, de tristesse, de culpabilité, de solitude de part et d’autre.
Amélie a exprimé le besoin de mettre de la distance et prendre le temps pour aller de l'avant. Quant à Jérôme, il a besoin de temps mais surtout de travailler sur lui car il sait qu'il peut choquer et faire peur en parlant sans aucun filtre.

Pour réparer, Amélie et Jérôme proposent :

les plus-values des pratiques restauratives suite à la dispute de Jérôme et Amélie




Examinons la situation de Margot, Yousra et Agathe : disputes suite à des jalousies


Au collège, Margot, Yousra et Agathe sont trois bonnes amies. Elles sont dans la même classe.


la médiation par les pairs » : la méthode restaurative en réponse aux disputes de Margot, Yousra et Agathe

La situation des trois adolescentes relève d’un confit mineur. Elle peut donc être gérée par le binôme d’élèves médiateurs. Elles acceptent toutes les trois une rencontre collective afin de réaliser la médiation.
Les trois filles sont reçues dans un premier temps individuellement par les deux collégiens initiés à la médiation par les pairs. Ces rencontres ont lieu dans la salle de médiation du collège.
Chacune évoque sa vision de la situation et exprime ses ressentis.
Margot et Yousra évoquent le fait qu’Agathe se vexe, devient méchante quand elles lui font la remarque d’être davantage avec les garçons. Elles se disent peinées et chagrinées par les insultes d’Agathe.
Agathe a pu exprimer le fait de ne pas se sentir à l’aise avec Margot et Yousra qui sont amies depuis longtemps et son sentiment de rejet du groupe. Elle évoque avoir répondu aux insultes des deux filles par des insultes. Elle était agacée et en colère. Elle n’a pas voulu leur faire de peine.
A l’issue de ce temps d’échange, Margot, Agathe et Yousra ont trouvé des solutions afin d’améliorer la situation, solutions inscrites dans le plan réparateur : faire toutes les trois des excuses, s’engager à être franches quand il y a un conflit, et exprimer leurs ressentis sans insulte, avant que cela ne s’envenime.

les plus-values des pratiques restauratives face aux aux disputes de Margot, Yousra et Agathe

Réaliser cette médiation par les pairs a permis :



NOS MÉTHODES

actualités

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou d'autres traceurs afin de réaliser des statistiques de visites.    En savoir plus    OK